METIERS    Les métiers du camion

Les métiers

 _ La conception et la production
 _ Le commerce et la réparation
 _ Les services associés
 _ Le TRM, transport routier de marchandises

L'emploi

Les formations

Le recrutement


Le commerce et la réparation

La branche commerce et réparation des VI représente environ 1 900 établissements et 21 000 salariés pour vendre, entretenir et réparer les 538 000 camions et 85 000 cars et bus, actuellement en circulation.

Les principaux métiers concernent la vente des Poids Lourds et son administration, l'atelier, la gestion et la direction des établissements qui constituent le réseau de distribution, succursales, concessions, agents et réparateurs agréés de chaque marque, mais également ateliers indépendants.

Le service après vente proprement dit, prend de plus en plus d’importance. En effet, selon l'Observatoire du Comité National Routier, le coût d'immobilisation d'un semi remorque conventionnel revient à 342 € par jour, dont près de la moitié en salaires et charges, sans compter les pénalités de retard et frais liés à la marchandise. Pour améliorer la gestion de l’entreprise, il convient donc de réduire le plus possible les périodes d’arrêt.

Au point qu'une des dernières innovations technologiques est un système embarqué, le B-call, qui réalise en permanence l'auto diagnostic du poids lourds et communique au besoin avec l'atelier pour commander les pièces nécessaires, voire programmer l'intervention. Si celle-ci est urgente, le B-call prend rendez vous avec un atelier homologué situé sur l'itinéraire du camion !

Toujours pour limiter les temps morts des poids lourds, les interventions du SAV se font de plus en plus souvent chez le transporteur lui même à l'aide d'ateliers mobiles. Il s'agit en premier lieu d'entretien préventif régulier ou d'interventions plus ciblées sur les équipements électroniques ou la géométrie des trains roulants. Dans les grosses entreprises, une autre demande se fait jour : l'audit de parc qui aide à mieux planifier l'utilisation des camions, les dépenses d'entretien, les investissements et la revente.

Dans ces conditions, le SAV est logiquement devenu un élément primordial de la fidélisation de la clientèle. Il se développe tout autant dans le domaine de la commercialisation des pièces détachées, où les professions de vendeur spécialisé, de gestionnaire et de logisticien s’y déploient au même titre que celles, directement techniques, qui traitent de la mécanique, de l’électronique embarquée, de la réfrigération ou de la carrosserie.


sur les différents métiers :
www.metiersducamion.fr
www.metiersdelauto.com

sur les cursus et les formations :
www.anfa-auto.fr
www.garac.com
www.gnfa-auto.fr

sur la gestion des formations :
www.opca-transports.com

 


Droits de reproduction et de diffusion réservés

 

dids - des idées et de sites - l'agence web en communication et nouveaux médias