ENVIRONNEMENT    La conduite

Consommation et CO2

Les nuisances et les normes

La révolution aérodynamique

L'écotaxe poids lourds

Une circulation réglementée

La pollution sonore

La conception

La construction

L'écoconduite

L'entretien

Le recyclage


L'écoconduite

Même si les moteurs de VI ont divisé par deux leur consommation ces vingt dernières années, le poste carburant continue de peser lourd dans le modèle économique des entreprises de transport. Il représente 20 à 30% des coûts d'exploitation et son poids tend à augmenter avec le renchérissement du pétrole.

Autre enjeu, la réduction des émissions de CO2 fait partie des objectifs prioritaires du TRM qui s'est officiellement engagé dans un programme ambitieux et contraignant. Pour réduire à la fois la consommation et lutter contre le réchauffement climatique, les entreprises agissent de plus en plus sur un facteur longtemps négligé : le conducteur. Une part importante de la formation continue est aujourd'hui consacrée à l'apprentissage de l'écoconduite. Constructeurs, fabricants de matériels d'analyse et organismes de formation dispensent cet enseignement qui permet de réduire de 5 à 15 % le budget gazole.

Diminuer sa consommation de carburant figure désormais au programme du permis B. Les candidats apprennent les vertus du frein moteur et de l'anticipation pour que leur conduite devienne moins énergivore et plus respectueuse de l'environnement. A la clef, quelques dizaines d'euros potentiellement économisés chaque année pour un particulier. Mais, pour une entreprise de transport, l'enjeu est tout autre. Une flotte de 20 camions qui parcourt au total deux millions et demi de kilomètres par an peut, en réduisant de seulement 10% sa consommation, épargner chaque année l'émission de 200 tonnes de CO2 et économiser jusqu'à 70 000 €.

On comprend dès lors que les moyens mis en œuvre pour le transport de marchandises, soient sans rapport avec ceux employés par un moniteur du permis B. La formation comporte d'abord une partie théorique sur l'entretien préventif, le rendement énergétique et la cinétique. Mais l'essentiel se passe, malgré tout, au volant. Les chauffeurs exploitent des programmes informatiques capables, en croisant le profil de la route, le régime moteur, la pression du turbo, le freinage, l'accélération, la vitesse, la localisation GPS et même - grâce à une caméra vidéo - l'état du trafic, d'analyser de manière extrêmement détaillée leur manière de conduire. Ces programmes insistent particulièrement sur les phases de démarrage, la gestion des montées et des dépassements, ou le choix de la bonne vitesse de croisière, celle qui permet d'économiser 5 % de carburant en ne perdant que 2 % de temps. Sous forme de graphiques, le conducteur peut décortiquer son dernier parcours, constater ses erreurs et déterminer sa marge de progression.

L'accent est mis sur le regard et l'anticipation tant du profil de la route que du comportement des autres usagers, sur la bonne utilisation du régulateur de vitesse, tout autant que sur les dangers générés par cet équipement nouveau. Certains formateurs insistent aussi sur le potentiel d'économie que recèle la programmation et le choix des itinéraires grâce aux fonctions très évoluées que comportent certains GPS. Les conducteurs apprennent également à mettre à profit les systèmes embarqués et permanents d'analyse de la conduite et du rendement énergétique qui équipent de plus en plus de camions et qui permettent une auto-évaluation permanente. Ainsi connectés aux entreprises ou à des prestataires de service, ces "mouchards" d'un nouveau genre responsabilisent les chauffeurs qui sont souvent financièrement intéressés à l'économie de carburant qu'ils réalisent.

Parce qu'elles favorisent une conduite plus souple et une plus grande attention au trafic, ces formations à l'éco-conduite ont aussi un impact positif sur la sécurité, avec une réduction du nombre d'accidents qui peut atteindre 20%. De même, les entreprises de transport qui forment régulièrement leurs conducteurs constatent une diminution notable du budget entretien de leur flotte, avec un allongement de la durée de vie de 10 à 30 % de certains consommables comme les pneus et les freins.

 


sur la formation à l'éco-conduite :
www.mobigreen.fr
www.anfa-auto.fr
www.ecocivicom.com
www.reseau-formation.fr

sur les formations :
www.anfa-auto.fr

sur les équipements de diagnostic embarqués :
www.nomadicsolutions.biz

sur la réalisation des marques :
www.daf.eu/FR
www.iveco.com
www.man-mn.com
www.daimler.com
www.scania.com
www.volvogroup.com
www.renault-trucks.fr

 


Droits de reproduction et de diffusion réservés

 

dids - des idées et de sites - l'agence web en communication et nouveaux médias