ECONOMIE    La filière camion en France

La filière camion en France

 _ Le marché
 _ Le parc roulant
 _ Les kilométrages du TRM
 _ Le gazole, essentiel pour l'économie

Les acteurs

Le rôle économique

Les infrastructures


Le gazole, essentiel pour l'économie

Si l’on se penche sur les chiffres de la consommation totale de carburants routiers en France, soit 41,4 millions de tonnes en 2012 (en baisse de 1,1% par rapport à 2011), la part du gazole ne cesse d'augmenter. De 75,2 % en 2007, elle est montée à 81,6 % en mars 2012.

Les Poids Lourds ne consomment que 18 % du gazole vendu en France, une proportion orientée à la baisse du fait de l'augmentation des quantités utilisées par le parc VP et en raison de la diminution de la consommation des camions. Cette part était de 40 % en 1990 et de 27 % en 2000. Il faut noter que les VI et les autocars étrangers se réservent plus du quart du gazole consommé par l’ensemble des véhicules lourds en France.

Cette augmentation de la part du gazole s'observe à des degrés divers partout en Europe. Mais, en France, elle a été accentuée par le système du bonus-malus qui favorise les motorisations diesels. Celles-ci équipaient 72 % des voitures neuves vendues en 2012 et 61,8 % du parc automobile. En outre, les voitures diesel parcourent en moyenne 15 600 km par an contre 8 500 pour les motorisations essence.

Résultat de cette dieselisation massive du parc automobile, l'industrie pétrolière française doit importer plus de la moitié du gazole routier consommé en France (en 2012, 20,5 millions de tonnes pour 34,1 consommées). Il lui faut également exporter – essentiellement vers les Etats-Unis - les supercarburants excédentaires : 4 millions de tonnes, soit plus que la moitié de l'essence consommée en France (7,3 millions de tonnes). Indépendamment de l'évolution des cours du pétrole, ce déséquilibre croissant tire à la hausse le prix du gazole, ce carburant essentiel à l'économie. En effet, extraire toujours plus de gazole d'une tonne de pétrole coûte cher, de même que le transport des tonnages importés et exportés. Cette conjonction structurelle de pénurie et d'excédent explique aussi les grandes difficultés que traverse l'industrie du raffinage et les fermetures d'unités de production. De ce fait, l'UFIP (Union Française des Industries Pétrolières) plaide pour une harmonisation progressive des taxes sur l'essence et le gazole.

La fiscalité pétrolière est la quatrième ressource budgétaire de l'Etat. En 2010, la TICPE (ex TIPP) et la TVA sur les carburants ont rapporté 32,1 milliards d'euros aux finances publiques, dont 9,7 milliards d'euros pour les départements et régions. Au 20 janvier 2012, le gazole supportait 49% de taxe contre 57% pour le SP 95. En détail, la TICPE était de 0,612 € par litre de SP 95 et de 0,438 € par litre de gazole pour des TVA respectives de 0,258 € et 0,235 €. Il est intéressant de noter que hors taxe, le gazole est légèrement plus cher que l'essence car supportant un coût de raffinage plus de deux fois plus élevé : 0,081 € contre 0,034 € au litre. Essence ou gazole, on paye 0,503 € de pétrole brut par litre de carburant. La TICPE qui est un montant fixe par litre (mais pas la TVA qui est un pourcentage) joue donc le rôle d'amortisseur des fluctuations des cours de l'or noir. Quand le pétrole augmente fortement, les carburants européens lourdement taxés n'augmentent que de 10 à 15% quand, aux Etats-Unis, ils s'envolent de 40 à 60 %.

En Europe, les entreprises du TRM (et de transport en commun) bénéficient du remboursement partiel de la TICPE, sur la base de leur consommation réelle de gazole utilisée pour les besoins de leur activité professionnelle. Ce remboursement ne s'applique qu'aux P.L de plus de 7,5 tonnes. En France, ce remboursement est équivalent à la différence entre le montant de la TICPE (différent d'une région à l'autre) et un montant plancher de TICPE de 39,19 € par hectolitre en 2013, soit 0,3919 € par litre.


sur les carburants, vente et consommation :
www.ufip.fr

sur la taxation :
www.developpement-durable.gouv.fr vosdroits.service-public.fr

 


Droits de reproduction et de diffusion réservés